Le Prix de poésie  > Années passées  > 2014 : Chantal Paillard 

L'Apparition


La brume de l'automne irise un chemin d'or
D'un voile diaphane au scintillant décor,
Assez fin pour y coudre une robe de fée…
C'est l'éclat merveilleux d'une histoire passée.

Un nimbe de silence auréole les troncs,
Que des remous d'argent tapissent de fleurons.
Dans la lumière écrue où des paillettes d'ambre
Tourbillonnent de joie, un vieux chêne se cambre,

Silhouette noircie à la forge des ans,
Dont la couronne luit de sequins frémissants.
Une fraîcheur humide encense la vallée
Où tremblent doucement des perles de rosée.

Quittant le lit désert de quelque ancien ruisseau
Un passage discret grimpe à flanc de coteau,
Et mène à l'ouverture occulte d'une grotte,
Que le feuillage épais et mouvant escamote.

Un étrange brouillard rampe devant le seuil
De la mystérieuse entrée en forme d'œil…
Et voilà que soudain la bruine vaporeuse
Se trouble en s'animant d'une onde sinueuse.

Rayonnant à travers les ombres du sous-bois,
Emerge un corps gracile au ravissant minois :
Dans un flot de cheveux qui déferle et cascade,
Palpite la beauté d'une blanche oréade. …/

Son fourreau de tussor aux mille chatoiements
Coule comme l'eau vive et pure des torrents.
Ses reflets bleus de glace enlacés de vert mousse
Ondulent en frissons que la brise retrousse.

Fièrement elle arbore en guise de bijou
Un collier de cinabre aux flammes acajou.
Sur son front sage brille une pierre de lune,
Mariant sa candeur à quelque tresse brune.

Dans ses bas de dentelle et ses chaussons de cuir,
La nymphe au pied léger, toujours prête à s'enfuir,
Ouvre ses bras menus, cueillant sous la feuillée
L'ample manne sylvestre à la bruissante ondée.

Partageant les secrets de la terre et des rocs,
Que les doigts de Saturne éparpillent en blocs,
Agile et radieuse elle tourne elle danse,
Célébrant la Nature et sa toute puissance.

Chantal Paillard

 

Secrétariat du Prix : Madame Monique LABAUNE - 17, route de Montcoy - 71670 - Le Breuil