Georges Riguet  > Sa vie  > Cérémonie du centenaire de la naissance de Georges Riguet 

Extraits du Discours de Monsieur le Maire d'Uxeau


Georges Riguet, Poète d'Uxeau-sous-Dardon
Extraits d'un article de Maurice Riguet publié en 2003, dans la revue Echos du Passé
L'école d'Uxeau avant 1920
Souvenirs de l'élève Georges Riguet
Le Pays d'où je viens
Poème de Georges Riguet

Georges RIGUET (1904-1998) est né à Uxeau.
Pendant la Première Guerre de 14-18 et la mobilisation de son père (août 1914 à février 1919), il vit à Uxeau avec sa mère. "Je me plaisais à Uxeau plus qu'en tout autre lieu connu".

Sa mère, Jeanne Marie (dite Mathilde) ROSIER (1878-1949) était la fille de Claude-Marie ROSIER (1846-1935) et de Marie BOEUFGRAS (1854-1903) qui tenaient une auberge à Uxeau.
Claude-Marie ROSIER était né au "Pront" et, par la suite, sa famille a résidé au hameau de Fresse, non loin des Triboulots. Il a exercé le métier de hongreur (on disait "châtrou").
Monsieur Louis FOREST se souvient encore de lui.

Son père, Ferdinand Emile RIGUET (1881-1962) était né à Cuiseaux.
Il est instituteur-stagiaire à Uxeau du 1er octobre 1900 au 1er octobre 1903 (année de son mariage avec Mathilde ROSIER), avant d'aller exercer à Saint-Léger du Bois puis Autun puis Le Creusot où il réside jusqu'au bombardement de 1943 et la destruction de sa maison. Il revient alors s'installer à Uxeau avec sa femme. Beaucoup d'habitants se souviennent encore de lui.


***


Après la Guerre, Georges RIGUET suit ses parents au Creusot où (après l'Ecole Normale et le Service Militaire) il est nommé instituteur et réside (jusqu'à son décès en 1998), en fondant une famille (il a deux enfants) et en assumant les fonctions de directeur d'école.

Il commence à écrire dès 1924, encouragé par le poète Gustave Gasser puis, dès 1931, par l'écrivain Paul Cazin. Ses écrits sont abondants et variés :
- L'oeuvre publiée comporte surtout des recueils de poésie, mais aussi : des récits, des histoires pour enfants, des souvenirs militaires, des croquis littéraires, des souvenirs d'enfance...
- L'oeuvre non éditée regroupe les innombrables articles confiés durant soixante ans aux journaux et revues régionaux. Il s'agit de contes, d'analyses littéraires, d'évocations du temps passé (ex : "Bonjour village", "Au bon vieux temps"...), de réflexions pédagogiques ou philosophiques... toujours pleins d'une bonhomie souriante et lucide.

Trois thèmes dominants traversent ces écrits : la campagne, l'enfance et le rêve. C'est l'amour inextinguible pour la campagne de son enfance morvandelle qui lui inspire ses accents les plus profonds, par exemple, dans les longues strophes lyriques de ses Chansons de l'Ouche-Fontaine d'Uxeau ou dans ses contes ressuscitant les villageois, les choses et l'atmosphère de son "vieux pays rustique et solitaire" protégé par le Mont Dardon.

Membre de l'Académie de Mâcon (en 1957) et de l'Académie du Morvan (en 1968), Georges Riguet a obtenu le Grand Prix de Poésie de Bourgogne et correspondu avec nombre d'artistes connus.
Chaque année, début juin, un Prix de Poésie Georges Riguet est décerné au Château de la Verrerie du Creusot.

 

Secrétariat du Prix : Madame Monique LABAUNE - 17, route de Montcoy - 71670 - Le Breuil