Le Prix de poésie  > Années passées  > 2003 : Guy Vieilfault 

Paraphe


Par les frimas de haute laine
Elle narguait, plus nue que nue,
L'hiver dehors trop tôt venu
Et dessinait, d'un doigt menu,
Son prénom : Marie Madeleine
Dans le brouillard que son haleine
Figeait aux vitres, retenue.

Elle avait goût de pécheresse
Quand je mordais à pleines dents
Dedans la chair de ses vingt ans.
A grands pas s'éloigne le temps
- Ses effluves encor m'oppressent ! -
De l'encens des si noires messes
Dont nous fûmes les célébrants.

Lorsque ses paumes me touchèrent
(Ce m'était la première fois)
Ce fut comme ondée qu'on reçoit
Pour un baptême d'enfant-roi.
Ne demeure de ce naguère
Sur le carreau qui s'empoussière
Que ce paraphe sans emploi.

 

Secrétariat du Prix : Madame Monique LABAUNE - 17, route de Montcoy - 71670 - Le Breuil