Le Prix de poésie  > Années passées  > 2002 : Claude Prouvost 

Les Pensées orphelines


Extrait du recueil primé "Les Fleurs de la nuit"

C'est un grand soir d'été, rêveur et sans nuage,
Qu'un horizon nacré achève d'étoiler.
Dans la clarté bleutée, dont l'onde se propage,
Quelques pensées pour toi essaient de s'envoler
Avant de revenir se poser sur les branches.
Ce sont de vieux désirs, ce sont des envies blanches,
Qui regardent la nuit, ne sachant où aller.

Dans la sombre tiédeur, un regard inutile
S'élance dans le ciel sans le désespérer
Tandis qu'un grand soupir, au courage futile,
Souffle sur un passé qui feint de l'ignorer.
Les fleurs de mes pensées renient la Providence
Cultivant l'éphémère, comme on perd l'innocence,
Et les crocs du matin viendront les dévorer.

 

Secrétariat du Prix : Madame Monique LABAUNE - 17, route de Montcoy - 71670 - Le Breuil